Lettre ouverte

« Oui à la laïcité, Non à la discrimination »

Dans le contexte électoral actuel, nous citoyens(Nes) QuébécoisEs, tenons à exprimer notre vive inquiétude face à la tournure prise par certains débats publics. Nous souhaitons réaffirmer notre attachement à la construction d’une société inclusive bâtie sur des principes démocratiques, égalitaires et laïques. Nous souhaitons, toutes et tous, prendre part à l’édification de ce Québec fier dont l’identité continue de se mouvoir et de s’enrichir, notamment par l’apport des différentes communautés culturelles qui le composent. Nous aimerions souligner l’importance de construire un Québec qui tienne compte des réalités sociopolitiques et culturelles de sa population. Nous proposons un modèle québécois de laïcité qui favorise un vivre ensemble harmonieux, pluraliste et égalitaire. En conséquence, il nous apparait essentiel que l’État du Québec défende, dans les particularités québécoises, les principes fondamentaux de la laïcité, à savoir la neutralité de l’État, la liberté de conscience et de religion et l’égalité de traitement de tous les citoyens.

Nous condamnons catégoriquement les discriminations et les logiques d’exclusion au nom d’une laïcité vidée de sa signification. Toute mesure discriminatoire portant atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes, ou engendrant une exclusion civique, économique ou sociale, est à condamner, particulièrement lorsqu’elle contribue à la marginalisation des femmes de certaines communautés culturelles. Ces mesures viendraient s’ajouter aux discriminations à l’embauche que subissent déjà nombre de citoyens issus des communautés culturelles et des minorités visibles. L’effort laïc doit au contraire réaffirmer les QuébécoisEs dans leur liberté de conscience tout en les protégeant de la marginalisation.

Nous voulons que le Québec préserve ses propres valeurs, construites de haute lutte, plutôt que d’importer un modèle d’une laïcité déformé qui, selon nous, mène à l’exclusion et aux tensions sociales. Réfléchir sur un modèle québécois de laïcité est un travail complexe, qui nécessite une connaissance précise des enjeux du rapport entre le religieux et le politique, et doit se faire à l’abri des polémiques idéologiques. Dès lors, nous attendons des politicien(nE)s du Québec qu’ils fassent ce travail en toute intégrité intellectuelle, loin des calculs électoralistes.

Nous voulons favoriser un vivre-ensemble « à la québécoise », car la dynamique de division entrave la construction d’un Québec fier et érode les espoirs fondés en cette nation par nous tous.

Liste des premiers signataires :
Iftekhar AHMED, Ingénieur; Basel AL-KANA, Entrepreneur; Amine ALAOUI, Ingénieur; Samia AMOR, Doctorante; Dalila AWADA, Étudiante; Fethy BABA ALI, Adapteur en doublage; Leila BDEIR, Militante féministe; Amel BELHASSEN, Professeur; Abbes BELLIL, Directeur général division nucléaire/ Énergie Genivar; Slim BEN BAKIR, Courtier immobilier agréé; Imen BEN JEMIA, Doctorante à l’Université de Montréal; Ghassen BEN KHELIFA, Journaliste; Ons BEN MLOUKA, Cuisinier; Nihad BEN SALAH, Militante des droits de la personne; Sonia BEN SOLTANE, Étudiante chercheuse; Leïla BENHADJOUJA, Doctorante; Aziza BLILI, Retraitée; Ismail BLILI, Retraité; Nadia BLILI, MSc – Mère au foyer; Haroun BOUAZZI, Porte-parole de AMAL Québec; Ingried BOUSSAROQUE, Artiste et gestionnaire culturelle; Mourad BRAHAM, Étudiant; Majdouline BRAHIMI; Fraj BRIK, Enseignant; Carmen CHOUINARD, Doctorante; Lassad DAMAK, Citoyen canadien; Monsef DERRAJI, Président et fondateur du CMQ; Abdelaziz DJAOUT, Directeur; Dalel DJEGHAM, Infirmière; Sonia DJELIDI, Activiste et militante des droits humains; Nabil ELANI, Entrepreneur construction; Samaa ELIBYARI; Fernand CLOUTIER, Professeur de sociologie, Collège Rosemont; Samer FNEICHE, Étudiant; Lise GARON, Professeur; Annick GERMAIN, Professeure; Ruba GHAZAL, Conseillère en environnement; Rim GTARI, Professeur universitaire; Alexandra GUAY-CHARETTE, Étudiante au doctorat en science politique; Yannick GUÉGUEN, Réalisateur; Guillaume HÉBERT, Chroniqueur, Guide de Montréal-Nord; Greta HOFMANN NEMIROFF, Professeure; Isabelle CORBETT, Professeure de philosophie, Collège Rosemont; Chantal ISMÉ; Ainsley JENICEK; Mark KHOURY, Entrepreneur; Ghani KOLLI; Sébastien LAFLAMME, Informaticien; Michel LAMBERT, Directeur Général, ALTERNATIVES; Marie-Élaine LAROCHELLE, Militante féministe; Paul LE BAS, Doctorant en philosophie politique; Malek LETAÏEF, Chef d’entreprise; Marilena LIGUORI, Doctorante; Hakim LOUDYI, Professeur; Lassad MAJOUL, Courtier immobilier agrée; Bochra MANAÏ, Doctorante en études urbaines; Audrey MARSOLAIS, Designer; Imane MAWASSI, Avocate; Meriem MESLI, Agent de recherche; Delice MUGABO, Militante black féministe; Nargess MUSTAPHA, Porte-parole, Montréal-Nord Républik (M-NR); Mehdi NABTI, Chercheur; Alex NORRIS, Conseiller de la Ville, Montréal (District du Mile End); Nahed NOUREDDIN, Enseignante; Albert NSAMIRIZI, Informaticien; Philippe LE ROUX, Chef d’entreprise; Alain PHILOCTÈTE; Aida REGUIGUI, Étudiante; Mehdi REGUIGUI, Citoyen à la recherche d’emploi; Nadia REGUIGUI, Ingénieur; Sarah MARTINEZ, Professeure de science politique, Collège Rosemont; Isabelle SERAPHIN, Étudiante; Marie-Pier ST-LOUIS, Sociologue; Jamel STAMBOULI, Doctorant chercheur; Dania SULEMAN, Étudiante et activiste; Bouchra TAIB; Nicole THERRIEN, Doctorante; Leila TISSAOUI, Doctorante; Baya TOURÉ, Agente de gestion des données; David VILDER, Étudiant; Sanae ZARRARI

Liste des signataires par Internet :
Simon PIOTTE, Directeur de CPE; Rachid EL HANI; Maha DAOUD; Serge MONGEAU; Angela GALE, I’m Canadadian, but I want the right to wear whatever I feel like wearing !; SAMIRA LAOUNI; Yvan MOKWINSKI; sanae ZARRARI; Rosa PIRES; Hakim MERDASSI; Maryse MEUNIER; Manar JABER; Ali HOBALLAH; siham LAHOUIOU; Achour MOHAMED; Dina AL-NUMANI; Mohsen EL GHARBI; Yacine BRIKCI-NIGASSA; Chouaib MOHAMMED; Mourad BENDJENNET; Alex-Ann ADAMS; farid SALEM; Lahouari BELMADANI; Économiste PÊCHES ET OCÉANS CANADA; Raouchen METHAMEM; Nadjib SALAH; samir BENDJAFER; Myriam RICHARD; DJERMANE MAHMOUD; Annick GERMAIN; Oualid FREJ; Abdelhak KHELIFI; Sandra VILDER; David VILDER;  Bernard GOUDA; Philippe LEDUC; Pierre NADEAU; André HAMEL; Caroline BOUCHER

7 thoughts on “Lettre ouverte

  1. Vraiment superbe comme initiative. J’espère que vous aurez une bonne visibilité et qu’on saura vous vous écouter.

  2. belle initiative .Le nom de l’association ne correspond pas au texte mais le contenu citoyen me convient .

  3. Oui bravo bon départ, mais je me reteints pour l’instant.Pourquoi? Vaudrais commencer par le respect de la loi 101 , votre HOME et SEACRH et le reste sont à corriger .Deuxièmement vous écrivez :(modèle québécois de laïcité est un travail complexe, qui nécessite une connaissance précise des enjeux du rapport entre le religieux et le politique, et doit se faire à l’abri des polémiques idéologiques.) la laÌcité ,c’est simple , ça exclue toutes les religions de l’exercice surtout les crucifix.. La religion ,ça reste à la maison Le seul dieu universel que je reconnais , c’est RE notre dieu SOLEIL à tous et sûrement le dernier restant . À suivre…….

  4. C’est très rare au canada, une Association des Musulmans et des Arabes « indignés », posent en actes la question de l’action autonome des gens et la volonté de renouer avec des valeurs comme la Laïcité au Québec, l’entraide, la solidarité. A travers la revendication d’une vie digne d’être vécue, ils esquissent aussi la question d’un sens à redonner à l’existence dans la société actuelle. Ils ne peuvent que provoquer la sympathie et l’implication chez tous ceux qui refusent la délirante course de l’humanité contemporaine. Et c’est à ce titre qu’il est du devoir de chacun de pointer les contradictions de ces mouvements pour en dépasser les faiblesses et les limites.
    Bien que nous sommes “détermines” historiquement et de multiples manières, notre langue, nos coutumes, etc. forment une identité qui ne se résume pas à un héritage. Ce que nous sommes, c’est essentiellement ce que nous voudrons être. Une critique des positions nationalistes et gauchistes est absolument nécessaire dans les pays arabes afin rompre avec un certain chauvinisme culturel et un anti-impérialisme primaire. Ceux-ci ne sont que la face cachée d’un nationalisme et d’un traditionalisme qui contiennent les germes du despotisme et évitent d’affronter l’histoire de la civilisation arabo-musulmane qu’ils glorifient en y cherchant que les éléments positifs et glorieux. Une recherche digne de ce nom sur la question de l’identité doit affronter la réalité historique et rompe avec les élucubrations structuralistes et déconstructionnistes qui ont prévalu jusqu’ici chez les penseurs arabes.
    Nous voulons œuvrer pour une auto-transformation radicale de la société et l’instauration d’une démocratie directe capable d’établir l’égalité des opportunités pour tous et de provoquer une redéfinition collective des besoins. Nous y voyons un début de solutions aux problèmes politiques, économiques et écologiques qui ravagent notre époque.

    Ces revendications portent sur la moralisation de la vie publique, la qualité de vie, la juste répartition des richesses, le droit au travail, la justice, la réforme de l’économie,

    La démocratie participative, c’est considérer que chacun porte en lui une forme d’énergie, une forme d’expertise, une connaissance de ce qu’il vit, de ce qu’il est, de ce qu’il espère pour les siens, pour ses enfants
    « Démocratie représentative » réside dans l’invention des formes de la démocratie réelle. Les mettre en acte par intermittence et à petite échelle sur une place publique est une chose. Les étendre à tous les secteurs de la société en est une autre. Cela impliquerait qu’une part importante de la population souscrive à des valeurs comme la liberté individuelle et collective, l’égalité, l’autogouvernement, qui favorisent et approfondissent une autonomie autant individuelle que collective. Et cela ne peut qu’avancer le développement progressif de procédures de prise de décision collective.

    La démocratie, d’après l’idée que je m’en fais, devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu’au plus fort. Seule la non-violence peut aboutir à ce but
    Une démocratie, c’est d’abord ça : une façon de vivre où les gens osent se communiquer les choses importantes, toutes les choses importantes, où ils se sentent le droit de parler comme des adultes, et non comme des enfants dissimulés
    Notre besoin est pressant d’une intelligence collective capable de réflexion théorique, de parole publique comme d’intervention pratique. Les forces capables de le porter sont encore dispersées et souvent s’ignorent elles-mêmes. Notre recherche d’autonomie individuelle et collective n’a de sens que dans une pratique concrète sans cesse recommencée, inscrite dans la vie ordinaire, une progression à tâtons.

    1. J’ai toujours cinsode9re9 que le terrorisme e9tait bien pire que la guerre parce que ne sont vise9s dans le terrorisme que des civils innocents, et parce que les auteurs d’attentats terroristes sont des le2ches car leurs visages sont toujours dissimule9s : le terrorisme n’a pas de visage.Dans une guerre, on connaeet les attaquants et ce sont les combattants du camp adverse qui sont vise9s dans l’immense majorite9.Si les terroristes palestiniens sont si courageux, ils n’ont qu’e0 montrer leurs visages et ne s’attaquer qu’e0 l’arme9e. Les pro-palestiniens re9torqueront qu’ils n’ont pas d’armes. Premie8rement, c’est un mensonge et de la propagande : ils sont fournis en armes par les pays arabes, la Russie et les pays d’Europe (je crois plutf4t que ce peuple ne sait pas combattre de manie8re le9gale et honneate : il pre9fe8re les actes terroristes). Deuxie8mement, le fait qu’on n’ait pas d’armes ne donne pas le droit de tuer des civils innocents avec des bombes ou des armes blanches (voir le palestinien qui se vantait d’avoir tue9 trois civils israebliens avec un couteau qui ne lui avait pratiquement rien cofbte9) .Entre la fae7on de se battre des Israebliens pour pre9server leur terre et celle des palestiniens, j’ai fait mon choix depuis longtemps : celui des Israebliens.Ps : Merci d’avor publie9 hier mon pre9ce9dent commentaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>